jeudi 7 mai 2009

Chapitre 60 : l’épilogue par MummyCool…

Je laisse la parole à ma chère et tendre moitié, qui tient à partager quelques pensées avec tous ceux qui ont suivi nos aventures... Encore merci !

"Hier soir DaddyCool m’a remis un livret compilant l’intégralité de ses billets, et de tous les commentaires qu’ils ont suscités. D’ordinaire, j’ai une utilisation strictement pratico-pratique d’internet, parce que j’estime que les émotions sont faites pour être ancrées dans le réel, pas dans le virtuel....à moins que ce ne soit de la simple pudeur... Mais là je n’ai d’autre solution que de mettre de côté mes idées rétrogrades, parce que la découverte de ce blog m’a émue aux larmes, et que c’est juste le plus beau cadeau qu’il m’ait été fait.

Pour tout vous dire, j’ai été quelque peu intimidée au début de ma lecture en découvrant que Daddycool avait pendant tous ces mois partagé le ressenti de notre future vie à trois avec des inconnus. Mais je me suis rapidement rendue compte que derrière ces pseudos se cachaient des personnes qui, sans même le soupçonner, ont joué un rôle important pour lui, et même pour nous deux d’ailleurs, que ce soit en l’encourageant dans sa démarche de construction de futur Daddy ou encore en le rassurant lors de ses moments de doute ou d’inquiétude. Je tenais donc à vous remercier du fond du cœur pour avoir partagé cette grande étape avec lui, je dois avouer que, pour ma part, je me suis surprise à être vraiment très touchée par la gentillesse de vos messages, et à prendre beaucoup de plaisir à découvrir à travers eux des bribes de vos vies.

Il me tient également à cœur de préciser certaines choses sur ces mois passés à attendre Minus 1er, à évoquer des évènements que Daddycool a, je pense, préféré taire pour que ne restent que des belles choses de cette aventure. Il se trouve que, lorsque nous avons appris l’existence de Bébécool, nous avons également appris que mon père était gravement malade. Du service d’oncologie aux soins intensifs en passant par l’unité de réanimation, nous avons vécu toutes les étapes de l’horreur. Le tout se passait à des centaines de kilomètres de chez nous, avec des allers-retours innombrables et une fatigue harassante à la clé, en plus de tout le reste…car porter la vie quand on est confronté à la mort, ça rend juste fou. Quelques semaines avant l’arrivée de Bébécool, nous avons finalement gagné cette lutte sans merci, et mon Papa se remet tout doucement. Alors bien sûr Daddycool ne s’est pas penché sur des questions aussi existentielles que de savoir s’il valait mieux un mouche-bébé électrique ou manuel, en geek de compétition il ne s’est résolu à déménager son ordinateur de la chambre de Bébécool qu’une fois que j’étais à la maternité et, le comble, souvenez vous, il m’a suggéré des choses aussi absurdes que de me faire jouer à la WII avec une manette à piles (quelle idée !!).

Mais devenir un Daddycool en voyant la future Mummy ravagée de tristesse, avancer dans cette grossesse en se demandant dans quelle mesure Minus perçoit la violente douleur à laquelle est confrontée sa Mummy, c’est quelque chose que seul un extraordinaire Amour peut assumer.

Heureusement parfois la vie est bien faite, et Victor et son sourire coquin est un bébé très serein et joyeux, en plus d’être franchement magnifique.
Pour quelqu’un qui n’aime pas s’épancher publiquement, je crois que j’ai passé un sacré cap en vous livrant tout cela, mais je tenais à le faire car, au-delà des anecdotes savoureuses dont Daddycool a pu vous gratifier, il faut surtout retenir que, tout éternel adulescent qu’il est, c’est aussi et surtout une VRAIE belle personne… J’ai une chance inouïe de t’avoir à mes côtés mon Amour, et je m’en rends compte un peu plus tous les jours…alors prépare toi à tenir d’autres blogs, parce que je compte bien faire plein de petits frères et sœurs à Victor !

Bonne route à vous tous, et surtout beaux bébés à vous tous,
Amitiés,
Mummycool."


Pour finir, Victor tenait à vous faire un petit coucou :


Il vient d'avoir 2 mois et se porte pour le mieux.

AU REVOIR !

4 commentaires:

Till the Cat a dit…

Waouh ... Chapeau madame Cool pour avoir franchi le cap. Ce message que tu nous livres est magnifique. Victor, sois rassuré, tes parents s'aiment "pas pour de faux" :o) Longue vie à vous trois et à bientôt sur un prochain blog made by mister Cool !

Mr-Patate a dit…

Belle Mummy,

Wouaouh, c'est aussi ce qui nous est venu à l'esprit en lisant tes lignes, ce que nous connaissons personnellement de toi au travers de ce blog, c'est ton joli ventre, nid d'une vraie petite bouille d'amour, des épisodes absolument magnifique d'extraits de votre vie, sans la tristesse de ces menaces qui entouraient votre bonheur... c'était déjà beau, mais c'est encore plus touchant, émouvant de te découvrir non seulement maman mais aussi fille aimante...

Nous nous somme délecté des rayons de lumière de Daddy quand nous avons traversé les ténèbres...
Nous vous souhaitons une fois encore à tous les trois un bonheur immense, que la vie vous garde heureux et en bonne santé, vous et vos proches :)

Merci d'être venue nous saluer Mummy, c'est un plaisir de faire ta connaissance ;)

Dune23 & Mr-Patate

Maman Girafe a dit…

bonjour vous 3!
Ravie de faire ta connaissance virtuelle mummy, merci pour ton message très émouvant,
et avant tout, bon bonheur à vous 3, profitez de cette petite famille qui a vu le jour,
Je vous embrasse tous les 3, avec une petite pensée pour Daddy, puisque je ne lis plus ses posts quasi quotidiennement mais je suis sure que tout va pour le mieux et cela me suffit largement!
bon vent et pleins de bonheurs avec votre petit victor,
Charlotte, maman Girafe.

Gwerrhod a dit…

Mmmm dommage de ne plus pouvoir lire la prose de Daddy ... mais en même temps, je suis heureux pour vous trois que ce temps qu'il passait à blogger, il le passe désormais avec Mummy et Minus ...

Plein de bonnes choses à vous trois pour toutes les joies que la vie va vous réserver ...

Choupette (qui a aussi suivi les aventures de Minus), la Douce (qui aimait bien lire le blog aussi) et Gwerrhod (qui file rattraper sa fifille qui découvre les joies de la marche debout).